Chaque nouveau tout petit trait dessiné par Emilie Plateau en dit énormément à son sujet : sa propre existence, évidemment, mais tout naturellement la vie en général, avec un grand “V”.
Après des années à observer, examiner, retenir, écouter tout ce qui se passait autour d’elle, elle a minutieusement rassemblé des tonnes de pages qui constituent dans leur ensemble une sorte de journal personnel, découpé en de nombreux petits fanzines auto-publiés. La distance qu’elle retranscrit est alors judicieusement remplacé par un ton caustique, décalé et pertinent et Emilie (originaire du sud de la France mais vivant désormais sous le ciel pluvieux de Bruxelles) repousse ainsi le concept autobiographique au delà de ce que à quoi on pouvait être habitué. Une approche inattendue pleine de sincérité et de candeur, qui se savoure à chaque nouvelle histoire qu’elle se propose de partager avec ses lecteurs.

Bibliographie sélective :

  • “Noire, la vie méconnue de Claudette Colvin” (d’après Tania de Montaigne) (Dargaud, 2019)
  • “Moi non plus” (Misma, 2015)
  • “Comme un plateau” (self-published fanzine, 2009/2013)
  • “16000” (with Gauthier, Poing, 2013)
  • “Comme un plateau” (Six pieds sous terre, 2012)
  • “Paysages” (postal cards, exhibition catalog, Nos restes, 2011)
  • “Life” (online comics, AlterComics, 2011)

Collectifs :

  • “Dopututto Max 4” (Misma, 2013)
  • “Alimentation générale 4” (Vide cocagne, 2013)
  • “L’animal a 20 ans” (Six pieds sous terre, 2012)
  • “Jade 108U” (Six pieds sous terre, 2011)
  • “Jade 320U” (Six pieds sous terre, 2010)
  • “La revanche” (L’Employé du moi and Samandal, 2010)
  • & Turkey Comix, Super Structure, Le cheval de quatre, Tonton, Gonzine, Deadline, George…

http://commeunplateau.com