Nous sommes les gens de qui nous parlons : l’art d’Emmanuel Guibert • Partie 8 et fin : Passage Alan Cope.

“Nous sommes les gens de qui nous parlons”, c’est le titre (emprunté à une citation d’Alan Ingram Cope) d’une articulation publique autour de l’œuvre de l’auteur de bande dessinée Emmanuel Guibert, sur le territoire de l’Île de Ré de septembre 2017 à juin 2018.

Eh bien voilà, c’est fait : depuis ce samedi 12 mai 2018, au cœur du petit village de Saint-Martin-de-Ré, et plus précisément au pied de la maison où le vieil américain passa les vingt-cinq dernières années de sa vie (de son arrivée sur Ré en 1974, à sa mort en 1999), l’on peut désormais trouver le Passage Alan Cope.

Emmanuel Guibert, l’artisan de cette forme de reconnaissance tardive pour un homme que beaucoup perçoivent avant tout comme un personnage de bande dessinée, était bien évidemment présent, tout comme l’était la famille Cope dont les membres avaient fait le déplacement d’un peu partout en France.
Monsieur Déchelette (maire de Saint-Martin), Julia Dumoulin-Rulié (directrice du Musée Ernest Cognacq), Christelle Rivalland (adjointe de direction et régisseur des collections du Musée Ernest Cognacq), une partie de l’équipe de L’Association (l’éditeur de la saga de La Guerre d’Alan), étaient également réunis à cette occasion pour laquelle de nombreuses lectrices et lecteurs rétais s’étaient également donnés rendez-vous. Il y eu un peu de pluie (mais pas tant que ça), quelques absents regrettés (mais excusés), pas mal d’émotion (doux euphémisme), beaucoup de sourires (parce que c’était un chouette moment).

L’association ChiFouMi, qui a contribué à porter cette proposition auprès de la municipalité de Saint-Martin-de-Ré, remercie mille fois toutes les personnes qui ont permis à l’apparition de cette nouvelle petite plaque forte en puissance symbolique : outre Mr Déchelette, nous exprimons à travers cette modeste petite publication sur notre site tous nos remerciements à l’égard de l’équipe du Musée Ernest Cognacq, curieuses et curieux dès le premier jour de notre proposition guibertienne et dont l’enthousiasme n’a jamais cessé au fil des semaines et des mois de notre collaboration autour de l’exposition consacrée aux livres eux-même consacrés à Alan. L’on adresse nos remerciements amicaux à nos ami.e.s sympathisant.e.s rétais.e.s de ChiFouMi sans qui tout aurait été bien plus compliqué !

Et bien entendu, on remercie Emmanuel Guibert de faire d’aussi beaux livres, et d’être la belle personne qu’il est.
Hip hip hip, hourra !

Inauguration Passage Alan Cope Saint-Martin 2018 - 06

Inauguration Passage Alan Cope Saint-Martin 2018 - 02

Une bonne partie de la famille Cope : trois générations présentes sur cette photo !

Inauguration Passage Alan Cope Saint-Martin 2018 - 03

E. Guibert, J.Dumoulin-Rulié (Musée Ernest Cognacq), P. Déchelette (Maire de Saint-Martin), J. Misserey (ChiFouMi) et Y. Cope.

Inauguration Passage Alan Cope Saint-Martin 2018 - 04

Inauguration Passage Alan Cope Saint-Martin 2018 - 05

Inauguration Passage Alan Cope Saint-Martin 2018 - 08

Emmanuel Guibert accompagné par la délégation de L’Association.

Inauguration Passage Alan Cope Saint-Martin 2018 - 07

Merci aux nombreux coups de main précieux de nos amis rétais !

passage alan cope - visuel


(merci pour les photos : June & Charlotte Alibert pour ChiFouMi, François Gourmel, Céline Merrien)

(une proposition de l’association ChiFouMi et du Musée Ernest Cognacq de Saint-Martin-de-Ré, avec le soutien de la ville de Saint-Martin-de-Ré ainsi que du réseau Efigie et de du9.org)

Nous sommes les gens de qui nous parlons : l’art d’Emmanuel Guibert • Partie 7 : Passage Alan Cope.

“Nous sommes les gens de qui nous parlons”, c’est le titre (emprunté à une citation d’Alan Ingram Cope) d’une articulation publique autour de l’œuvre de l’auteur de bande dessinée Emmanuel Guibert, sur le territoire de l’Île de Ré de septembre 2017 à juin 2018.

Dans le cadre des évènements de clôture autour de l’exposition “Alan Cope, un américain sur l’Île de Ré“, l’équipe du Musée Ernest Cognacq et celle de l’Association Chifoumi ont la joie de vous inviter à partager un moment à l’occasion de l’inauguration du Passage Alan Cope, au cœur de Saint-Martin-de-Ré, à deux pas de la maison où Alan Cope passa les vingt-cinq dernières années de sa vie, de 1974 à 1999.
Cet évènement aura lieu le samedi 12 mai 2018 : rendez-vous à 11h devant la mairie de Saint-Martin-de-Ré.
Cette inauguration sera l’occasion d’échanger au sujet du vieil américain de Saint-Martin, au centre des ouvrages de l’auteur Emmanuel Guibert, présent à nos côtés, pour être l’artisan de la reconnaissance d’Alan (“La Guerre d’Alan”, “L’Enfance d’Alan” et “Martha & Alan”, aux éditions L’Association).

Et à partir de 15h, Emmanuel Guibert proposera une conférence projetée : Mission Velichovky, récit en images d’un épisode de “La Guerre d’Alan”.
Venez voir ou revoir l’exposition Alan Cope au musée avant sa fermeture au public le 13 mai prochain !

passage alan cope - visuel

(une proposition de l’association ChiFouMi et du Musée Ernest Cognacq de Saint-Martin-de-Ré, avec le soutien de la ville de Saint-Martin-de-Ré ainsi que du réseau Efigie et de du9.org)

Nous sommes les gens de qui nous parlons : l’art d’Emmanuel Guibert • Partie 6 : Le Photographe.

“Nous sommes les gens de qui nous parlons”, c’est le titre (emprunté à une citation d’Alan Ingram Cope) d’une articulation publique autour de l’œuvre de l’auteur de bande dessinée Emmanuel Guibert, sur le territoire de l’Île de Ré de septembre 2017 à juin 2018.


• Le Photographe.

Médiathèque Municipale de la Pléiade, Sainte-Marie, du 15 février au 5 avril 2018.

LE PHOTOGRAPHE - SAINTE MARIE - EXPO VISU - WEB - 2
Ouvrage maintes fois primé, “Le Photographe” est un livre issu de la rencontre entre l’auteur de bande dessinée et le photographe de presse Didier Lefèvre qui dans les années 80 accompagna une mission de Médecins Sans Frontières en Afghanistan.
Le photographe suit alors de son objectif les agissements, les détails, et les rencontres que feront les membres de cette expédition, à commencer par Juliette Fournot la responsable de la dite mission. Là encore, les petites histoires du quotidien résonnent comme jamais, dans leur singularité et leur universalité, tout à la fois. A l’autre bout du monde, dans les dédales de rochers afghans, les anecdotes se mêlent et n’en finissent plus de nourrir une expérience qui marqua le photographe -et ses compagnons d’aventure, car c’en est une- à jamais.
Quelques années plus tard, comme il semble en avoir l’habitude, Emmanuel Guibert s’en est allé trouver son ami Frédéric Lemercier pour cimenter cette curieuse expérience graphique : les photos de l’un, les dessins de l’autre, et la fluidité visuelle comme but, en plus de celui de raconter l’irracontable.  Pour le plus grand bonheur des lecteurs, le mélange des pratiques donne lieu à un livre parfaitement réussi, en plus d’être intimement touchant, dur, beau. Indubitablement, on tient là un chef-d’œuvre de bande dessinée contemporaine, qui associe pourtant en apparence deux formes visuelles d’un certain classicisme : d’un côté, une photographie typiquement “de la presse”, celle qui ne cache rien, qui tient debout seule, qui interpelle par sa simplicité apparente ; et de l’autre, un dessin qui raconte tout, qui soulève les interrogations endormies dans le regard du lecteur, qui rappelle à chacun les souvenirs de lecture de bd d’aventure… Et pourtant. Ces deux pratiques, ces deux langages, se nourrissent et se complètent, s’interrogent et semblent se stimuler. Le fond, lui, est à la hauteur de l’ambition formelle, et le résultat final est pourtant tellement au delà de la somme de toutes ces qualités évoquées…

Pour notre plus grand plaisir, Emmanuel Guibert viendra nous parler de ce livre et sera pour l’occasion accompagné de Juliette Fournot, “La” Juliette de la mission MSF elle-même, le temps d’une rencontre publique à la Médiathèque Municipale de la Pléiade à Sainte-Marie, le vendredi 9 mars 2018 à 19h.
Médiathèque La Pléiade,
2 rue de la république 17740 Sainte-Marie de Ré
05.46.43.91.80 – mediatheque@saintemariedere.fr

(une proposition de l’association ChiFouMi et de la Médiathèque de la Pléiade de Sainte-Marie, avec le soutien de la ville de Sainte-Marie et de la Communauté de Communes de l’Île de Ré, ainsi que celui des éditions Dupuis, du réseau Efigie, et de du9.org)

Le programme complet (comprenant les diverses rencontres encore non annoncées, les concerts, les projections, notamment) sera régulièrement remis à jour sur notre site et nous vous encourageons à le suivre de près : plusieurs surprises seront annoncées au fur et à mesure, autant d’occasions à ne pas manquer !

Emmanuel Guibert : le dessin comme écriture – exposition FIBD Angoulême 2018

ChiFouMi a été invité à contribuer au bel effort consistant à montrer l’étendue du talent d’Emmanuel Guibert, œuvre sur laquelle nous planchons depuis déjà plusieurs mois du côté du territoire de l’Île de Ré.
Cette fois, c’est au Festival international de la bande dessinée d’Angoulême que ça se passe, et on espère bien évidemment vous y retrouver !
L’exposition est encore ouverte au public jusqu’au 25 février 2018, toujours à La Cité (Mezzanine Calvo) : l’occasion de passer par Angoulême prochainement ?  😉

E.Guibert FIBD expo 2018


”Lauréat en janvier 2017 du Prix René Goscinny, qui récompense l’œuvre d’un scénariste de bande dessinée, Emmanuel Guibert s’adresse, à travers ses différents livres, à des lecteurs de tous les âges. Retour sur l’œuvre d’un auteur chez qui l’écriture se construit simultanément en images et en mots.
Les œuvres d’Emmanuel Guibert nourissent des expériences de lecture à part. Avec sensibilité, minutie et affection, l’auteur parvient à se glisser dans l’intimité de ceux qui lui sont proches pour mieux les sublimer par son geste créateur. Le photographe Didier Lefèvre, dans Le Photographe (Dupuis), l’ancien soldat américain Alan Ingram Cope dans La Guerre d’Alan, L’Enfance d’Alan et Martha & Alan (L’Association), sont ainsi devenus les héros simples mais édifiants de récits où biographie et autobiographie fusionnent dans un continuum indémêlable.
Si l’auteur travaille depuis plus de 20 ans à une œuvre protéiforme, c’est son travail de scénariste qui est mis à l’honneur dans l’exposition consacrée au lauréat du Prix René Goscinny 2017.
Emmanuel Guibert écrit depuis 2002 les scénarios de Sardine de l’espace (Dargaud), en compagnie de Joann Sfar et de Mathieu Sapin, après avoir créé en 1999, dans les pages du mensuel J’aime lire, une autre série jeunesse aussi remarquée qu’appréciée : Ariol, dessinée par Marc Boutavant (BD Kids). Guibert s’est inspiré de ses propres souvenirs d’enfance et d’école pour imaginer les aventures de ce petit âne bleu attachant, qui a un donné lieu tout récemment à un spectacle associant musique et dessin, l’Ariol’s Show, qui sera présenté au Festival…

Le Prix René Goscinny Prix du scénario

En 2017, le Festival International de la Bande Dessinée et l’Institut René Goscinny ont remis à l’honneur le Prix René Goscinny, qui a pour vocation de mettre en lumière le travail des scénaristes de bande dessinée. Le lauréat, désigné par un jury, reçoit le prix lors de la présentation de la programmation de la 45e édition du Festival, le 30 novembre 2017.
Créé en 1988 par Gilberte Goscinny, le Prix s’inscrit dans l’esprit et le prolongement de l’action menée par René Goscinny. Grâce à son immense talent, le cocréateur et scénariste d’Astérix, d’Iznogoud, du Petit Nicolas ou encore de Lucky Luke a révélé l’importance du scénario dans la bande dessinée.
Il lui a donné la place qu’il mérite, en imposant notamment la signature du scénariste aux côtés de celle du dessinateur. Le Prix, fidèle à sa vocation originelle, est attribué à un jeune scénariste pour un album paru dans l’année, ou à un scénariste confirmé pour sa contribution à un album en particulier.
Il peut également couronner un scénariste pour l’ensemble de son œuvre. Le scénariste primé reçoit un trophée en bronze, œuvre originale de l’artiste français Robert Combas, qui figure un assemblage de lettres qui forment le mot « Scénario ». Un an après la remise du Prix, le lauréat se voit consacrer une exposition, réalisée par le Festival en partenariat avec l’Institut René Goscinny, dans le cadre de la programmation officielle du Festival.”

Vaisseau Mœbius • Mezzanine Calvo du 25 au 28 janvier 2018
Co-production : 9e Art+ / FIBD et l’Institut René Goscinny
Commissariat : Julien Misserey et Stéphane Beaujean

logos partenaires expo Guibert FIBD 2018

 

Nous sommes les gens de qui nous parlons : l’art d’Emmanuel Guibert • Partie 5 : rencontre avec Emmanuel Guibert

“Nous sommes les gens de qui nous parlons”, c’est le titre (emprunté à une citation d’Alan Ingram Cope) d’une articulation publique autour de l’œuvre de l’auteur de bande dessinée Emmanuel Guibert, sur le territoire de l’Île de Ré de septembre 2017 à juin 2018.

• Rencontre avec Emmanuel Guibert
Bibliothèque municipale, La Couarde-sur-Mer, mardi 19 décembre 2017 à 18h.

Le cycle de découverte de la bande dessinée contemporaine continue à La Couarde !

Emmanuel Guibert - rencontre décembre La Couarde

Après la venue d’Étienne Davodeau et de David Prudhomme le mois dernier (dans le cadre de l’exposition Rupestres ! Une autre forme de bande dessinée encore accrochée à la Mairie), c’est au tour d’Emmanuel Guibert de nous faire l’honneur d’une visite rétaise…
La bibliothèque de La Couarde (où est toujours accrochée l’exposition Ariol pour le jeune public) vous invite donc le mardi 19 décembre à 18h pour une rencontre ouverte à toutes et à tous, en compagnie d’un des auteurs les plus inventifs et passionnants du moment, par ailleurs récemment auréolé du Prix René Goscinny lors du dernier Festival International de la bande dessinée d’Angoulême.
Ce sera l’occasion de découvrir ou de redécouvrir les formidables bouquins que sont La Guerre d’Alan (qui fait l’objet de l’exposition Alan Cope, un américain sur l’Île de Ré au Musée Ernest Cognacq de Saint-Martin depuis la rentrée et dont la reprise est annoncée du 7 mars au 13 mai 2018) ou encore Le Photographe (avec Didier Lefèvre et Frédéric Lemercier), entre autres grands classiques signés par ce créateur enthousiasmant.
Nous y évoquerons également les travaux réalisés lors des ateliers pédagogiques effectués avec les élèves des écoles de La Couarde et de Saint-Clément, qui ont réalisé plusieurs fanzines de bande dessinée inspirés de l’univers d’Ariol, autre succès estampillé Guibert.
La plupart des titres de l’auteur sont disponibles sur place le soir venu, et le reste du temps à La Mouette Qui Lisait, librairie indépendante partenaire de notre articulation toute guibertienne.  🙂
Librairie La Mouette Qui Lisait, 29 Grande Rue 17670 La Couarde.

(Une proposition de l’association ChiFouMi, de la Ville et de la Bibliothèque Municipale de La Couarde-sur-Mer, avec le soutien de la Communauté de Communes de l’Île de Ré et le concours d’Efigie et de du9.org, en partenariat avec la librairie La Mouette Qui Lisait, dans le cadre de « Nous sommes les gens de qui nous parlons », articulation publique autour de l’œuvre de l’auteur de bande dessinée Emmanuel Guibert, sur le territoire de l’Île de Ré de septembre 2017 à juin 2018)

Le programme complet (comprenant les diverses rencontres encore non annoncées, les concerts, les projections, notamment) sera régulièrement remis à jour sur notre site et nous vous encourageons à le suivre de près : plusieurs surprises seront annoncées au fur et à mesure, autant d’occasions à ne pas manquer !