Il y a des titres qu’on oublie, et il y a ceux qui laissent une énorme marque dans le paysage de la toute petite édition. “Scotch & Penicillin”, du très discret Tony Papin (né en 1974 au Mans), est de ceux-là.

En 1991, alors qu’il est encore lycéen, il signe ses premières incursions dans l’immense territoire du fanzinat (dans “Radis Noir”, notamment avec un certain Jean-Luc Le Ténia).

L’année où disparaissent Pierre Schaeffer, Gilles Deleuze et Eazy E., voit heureusement apparaître le premier numéro de Scotch & Penicillin, un petit fanzine mal photocopié et distribué à une dizaine d’exemplaires. Dès lors, chaque numéro (une vingtaine à ce jour) ne cesse de combler les adorateurs de l’univers si personnel de Tony Papin : faussement naïves, vraiment émouvantes, les tribulations sensorielles de l’auteur trouvent repère dans de courtes publications à l’humour un peu absurde, un peu mélancoliques, toujours uniques.

Depuis, Tony Papin prend des photos inattendues, propose des expositions déroutantes, et réalise des tonnes de choses formidables sans jamais donner d’autre impression que de le faire pour de très bonnes raisons. C’est bien pour ça qu’on l’a invité.

Bibliographie

  • Boring magazine#1-15 (2006-2010 auto édition)

Participation à divers fanzines et ouvrages collectifs

  • Le Simo
  • Le Journal de Judith & Marinette
  • L’Œil Electrique
  • Frédéric Magazine…

Ouvrages personnels (sélection)

  • 35 (2010, édité par Homecooking Books)
  • l’Aventure (2009)
  • Aujourd’hui… (2009)
  • Hello World (2008)
  • Islande (2005)
  • BILD (2004)
  • Le monde sauvage (2007, auto édition)
  • Scotch et Penicillin #1-19 (auto édition)
  • Scotch & Penicillin – recueil des numéros de 1 à 10 (2000, édité par les Taupes de l’Espace)
  • ABC (1996)

Collectifs

  • Polyominos (2007, Bruxelles Strip BD)
  • Nous avons du nous séparer du pistolet (2005, auto édition)
  • Flblb#14 (2003, Flblb)