Les Couloirs Aériens / Hermenier, Joub & Davodeau de passage dans le Jura

Exposition « Les Couloirs Aériens » du 30 octobre au 2 décembre 2019 à la Médiathèque Le Dôme à Saint-Claude
+
Rencontre avec les auteurs du livre : Christophe Hermenier, Joub et Étienne Davodeau, au Café de la Fraternelle le jeudi 7 novembre 2019.

(Une proposition de l’Association ChiFouMi et de La Fraternelle/Maison du Peuple de Saint-Claude, en partenariat avec la Médiathèque Le Dôme à Saint-Claude et avec le soutien de la DRAC Bourgogne Franche-Comté et la Communauté de Communes Haut-Jura Saint-Claude, dans le cadre du Contrat Territorial 2019)

Dans les années 80, trois amis, vingt ans chacun, sont invités à l’anniversaire de l’ami d’un autre ami, qui fêtait quant à lui ses cinquante balais. Qu’ont-ils pensé à ce moment là ? Que la vie et le monde leur appartenait, contrairement à ces « vieux » qui leur semblaient finis, ou presque.
Le temps a passé. Les jeunes ont vieilli, comme tout le monde, et ne se sont jamais réellement séparés. Et voilà que passé le cap des cinquante ans, le souvenir -marquant- de cette soirée s’est invité à son tour.

Les Couloirs Aériens (Hermenier, Joub, Davodeau) - extrait 2
Fortement inspirés de cette expérience désormais d’une autre époque, à laquelle viennent s’ajouter des souvenirs vivaces et d’autres plus lointains, des auto-portraits à peine déguisés, des questions aussi, Étienne Davodeau, Joub et Christophe Hermenier s’autorisent une belle mise en abîme en forme de récit à six mains. « Les couloirs aériens » est le résultat de ce travail collectif : un livre convoquant fiction, autobiographie, dessin, photographie, et qui prend le temps de réfléchir un peu au temps qui passe.
L’exposition proposée reviendra sur la conception de ce récit, et sur les ingrédients qui font le livre. Leur amitié, leur histoire commune, les photos d’époque et d’aujourd’hui, les prises de notes et les croquis, en passant par le lieu où cette histoire se déroule : quelque part dans le Haut-Jura, que nos compères connaissent sur le bout des doigts…

 Les Couloirs Aériens (Hermenier, Joub, Davodeau) - encrage en cours
Des souvenirs de l’époque (photos, croquis) jusqu’aux planches finalisées d’aujourd’hui, la genèse et la réalisation du livre à travers toutes ses étapes : une exposition didactique qui s’adressera autant aux lecteurs et lectrices de bande dessinée qu’aux profanes.
Ne manquez pas la belle rencontre qui s’annonce ! L’événement est sur facebook ici-même.

Merci à nos comparses de La Frat’ pour avoir accueilli cette proposition avec l’enthousiasme qu’on leur connaît !

Soutenez la collection RVB !

Chez ChifouMi, on est très attachés à la manière dont on peut dépasser le cadre de la classique case, de la classique planche, du classique livre pour exploiter et enrichir le langage propre à la bande dessinée. Chacune de nos actions lorgnant sur la création va en ce sens, et quand bien même on revient souvent à une trame narrative impliquant un support papier, le bel enjeu niché dans les possibilités du domaine numérique revient regulièrement, comme un serpent de mer, dans nos conversations.

Alors que l’on reste le plus souvent sur sa faim en compulsant frénétiquement les résultats des expériences de cette dernière décennie lorsqu’il s’agit d’associer langage bande dessinée et numérique, il y a cependant toujours ici ou là quelques exceptions qui confirment la règle.

collection RVB - logo
L’une d’entre elles est cette drôle d’initiative appelée La Collection RVB.
Apparue il y a quelques mois simultanément sur les écrans et les étals des librairies, ce vrai-faux contrepied se propose d’associer dans un même élan à peu près toutes les bonnes idées que l’on puisse récolter lorsqu’on se penche réellement sur le sujet en le prenant au sérieux :
– une bande dessinée de création écrite pour le numérique, et pas une forme d’adaptation d’un projet existant.
– une forme d’interactivité avec le lecteur sans rentrer dans l’aspect ludique propre au jeu vidéo, par exemple : le contenu numérique est axé avant tout sur la narration, son rythme, le lien avec le lecteur/la lectrice, et la lecture, inévitablement.
– un appétit pour aller chercher de talentueuses autrices et de talentueux auteurs qui auront à cœur de jouer ce jeu là.
– une volonté d’enchaîner les expériences menées et de les collecter sur une plate-forme, de manière durable et indépendante.
– la forme matérialisée n’est pas jetée aux oubliettes pour autant : des cartes vendues en librairies vous orienteront sur tel ou tel épisode en ligne grâce à un code particulier, et chacune de ces cartes comporte un épisode inédit au dit récit. La complémentarité, on vous dit.
– comme on peut prêter un bon bouquin, on peut astucieusement prêter ses ouvrages numériques.

Collection RVB - gif présentation
Yannis La Macchia et Oriane Lassus, deux personnes que l’on apprécie beaucoup chez ChiFouMi, sont aux manettes de cette belle aventure qui nécessite un coup de pouce de la part des lectrices et lecteurs pour qui le traditionnel album n’est parfois qu’un cadre trop contraignant pour pouvoir conjuguer convenablement la grammaire de la bande dessinée. Un projet de financement est en ligne pour quelques jours encore, et si la plupart du temps, on se méfie des mille fausses bonnes idées qui apparaissent quotidiennement sous forme de sollicitations dans nos boîtes email, là, on a très très très envie de voir ce chouette tandem arriver à ses fins, boucler ce petit budget, et assurer sereinement la longévité de cette belle initiative. L’idée, c’est de proposer plusieurs solutions d’abonnement à cette Collection RVB.

Déjà disponibles : « Sylvie pour la caisse 5 », d’Oriane Lassus ; « Tribulations terriennes », d’Antoine Fischer ; « Usini Comix », de Buster Yañez ; « Zouip », résultat d’une résidence collective. Et prochainement : « Les Aventures de la vie » d’Alex Chauvel ; et « Le Jaune » de Benoît Preteseille (d’après Maurice Leblanc).

Pourquoi soutenir la bande dessinée numérique ? Collection RVB

Week-end avec ChiFouMi / samedi 9 et dimanche 10 novembre 2019 à L’entrepot Besançon

Une nouvelle fois, ChiFouMi investit L’Entrepot de Besançon pour deux jours de création collective et de propositions publiques diverses et variées.
Alors que dans l’ombre, une quinzaine d’autrices et d’auteurs s’essaieront au difficile exercice des 24 heures de la bande dessinée, les membres de l’association ChiFouMi proposeront des projections, des présentations, et quelques ateliers participatifs ouvertes à toutes et à tous, ainsi qu’une petite librairie éphémère (fanzines, micro-édition, import, petits éditeurs, édition alternative) et des rencontres avec quelques-un.e.s des autrices et auteurs présents… et quelques autres surprises à venir (entrée libre, pardi).
Rendez-vous à L’Entrepot le samedi 9 et le dimanche 10 novembre 2019 !

SAMEDI 9 NOVEMBRE • 13H-19H
– en continu / petite librairie éphémère • un choix issu du champ de l’édition indépendante, alternative et du fanzinat.
– en continu / petite expo provenant de la Collection du Musée ChiFouMi.
– 15h : 24 minutes de la bande dessinée • une session de travail collectif où tout le monde est invité à participer. Top Chrono !
– 16h :  projection / “Le Dominion de Seth” de Luc Chamberland • (2014) l’épatant portrait d’un auteur canadien essentiel.
– 17h : 24 minutes de la bande dessinée • parce que deux rendez-vous de création collective valent mieux qu’un !
– 18h : rencontre avec l’autrice Oriane Lassus autour de la Collection RVB, une excitante initiative autour de la bande dessinée numérique.
Entrée libre, café et restaurant de L’Entrepot ouverts (sur réservation).


DIMANCHE 10 NOVEMBRE • 13H-19H
– en continu / petite librairie éphémère • un choix issu du champ de l’édition indépendante, alternative et du fanzinat.
– en continu / petite expo provenant de la Collection du Musée ChiFouMi.
– 14h : 24 minutes de la bande dessinée • une session de travail collectif où tout le monde est invité à participer. Top Chrono !
– 14h30/16h : atelier d’initiation à l’impression en sérigraphie, avec les copains de Tank Atelier (Thibault Quittelier & Romaric Jeannin) • n’oubliez pas votre blouse de travail (ou votre vieux t-shirt usé).
– 15h00 : présentation/diaporama commenté de ces 24 heures & causerie • en présence des auteurs.
– 16h : rencontre avec l’auteur et éditeur Renaud Thomas avec qui nous parlerons de la belle maison d’édition Arbitraire.
– 17h : 24 minutes de la bande dessinée • 4ème et dernier rendez-vous de création collective : maintenant ou jamais !
Entrée libre, café et restaurant de L’Entrepot ouverts (sur réservation).

 

24H ENTREPOT - COMPO 2019 - WEB


Le Café (et le Resto) de l’Entrepot
seront bien évidemment ouverts aux horaires habituels :
– le samedi à partir de 13h (Resto de 19h à minuit) (réservation conseillée),
– le dimanche à partir de 13h (réservation conseillée).
L’occasion pour chacun de découvrir ou redécouvrir cet endroit qui propose bien des choses tout au long de l’année.

L’Entrepot
57 chemin de halage de Casamène 25000 Besançon
03.81.51.76.33. asso.entrepot@gmail.com  assoentrepot.blogspot.fr


Le visuel de cet événement est signé Yannis La Macchia. Que son nom soit loué jusqu’à l’aube qui suivra la nuit des temps.

Cette nouvelle édition de Week-end avec l’asso ChiFouMi et des 24 heures de la bande dessinée est une proposition de l’association ChiFouMi, en partenariat avec L’Entrepot (Besançon), ainsi qu’avec Tank Atelier (conduit à Besançon par Quittelier Thibault & Jeannin Romaric), avec Central Vapeur (Strasbourg), le tout sous l’égide bienveillante du réseau EFIGIE et avec le soutien de la DRAC de Bourgogne-Franche-Comté.

L’Enfer ! On y finira tou.te.s à la mi-septembre…

On est très contents de retrouver pléthore de très chouettes acteurs du monde de la petite édition dans le cadre de la cinquième édition (déjà !) de l’Enfer, le fameux festival nancéen qui aura lieu du 13 au 15 septembre 2019 à la MJC Lillebonne (14 rue du Cheval Blanc ) à Nancy.
On embarque avec nous quelques productions chifoumesques réalisées à l’occasion de l’une ou l’autre de nos dernières manifestations, et pas mal de bouquins/petites édtiions/zines/posters/etc de nos camarades autrices et auteurs proches, bref, on aura du stock sur notre petit stand !
On y est pas encore mais on remercie déjà l’équipe de L’Enfer pour cette invitation qui nous ravit.
A bientôt !
L'Enfer - Nancy, septembre 2019
L’Enfer revient pour la cinquième fois avec, pour cette occasion, une édition anniversaire regroupant un florilège d’artistes et collectifs des précédentes années, mais pas que…
Événement unique en Lorraine, l’Enfer offre un espace d’exposition privilégié à des artistes dont la production éditoriale indépendante implique des techniques traditionnelles de l’estampe (sérigraphie, gravure, typographie…). Dans la prolongation du Livre Sur La Place, le salon de l’Enfer dévoile un visage moins répandu de l’édition, où l’image et l’illustration font figure de proue.
Salon, ateliers participatifs, projections, concerts et expositions seront au rendez-vous de cette manifestation au sein de la MJC Lillebonne.
Buvette et petite restauration sur place. Tout public.

PFC#6 : Le livre PFC#6 est disponible.

La parenthèse de création collective initiée par l’association ChiFouMi s’est ouverte à nouveau, cette fois-ci à l’invitation du Festival International de la bande dessinée d’Angoulême, à l’occasion de la prochaine édition qui eut lieu en janvier dernier :

Durant une semaine, 16 autrices et auteurs se sont retrouvé.e.s à explorer ensemble les limites du grand territoire qu’est la bande dessinée contemporaine. Venu.e.s d’Allemagne, de Belgique, de France, d’Israël, de Suisse, de Thaïlande, des États-Unis, qu’ils soient reconnus pour leur pratique ou encore méconnus du public, leurs approches respectives de ce que peut être la bande dessinée nous a donné envie de les inviter à travailler, essayer, tenter des choses de concert, à deux pas d’Angoulême, dans un endroit susceptible de pouvoir contribuer à la belle émulation.

PFC#6 BOOK - cover

Et une fois de plus, l’émulation (et le talent x16 !) a donné des tonnes de pistes et de travaux excitants, dont un petit cadavre exquis narratif sous contraintes (ouf), auquel toutes et tous ont contribué à part égale en ce qui concerne les pages intérieures.
On parle d’un petit livret de 100 pages, en couleurs, format A5, dos carré, qui est par ailleurs livré avec quelques cartes postales PFC#6 grand format.
Au travers du livre : 66 pages d’un long récit complet, quelques photos de la résidence, des explications sur la construction et les contraintes ayant donné au final ce récit, et diverses autres petites choses, donc.

Et qui a contribué ? Eh bien : Tara Booth (USA), Tuna Dunn (Thaïlande), Jul Gordon (Allemagne), Anna Haifisch (Allemagne), Keren Katz (Israël), Yannis La Macchia (Suisse), Jean-Christophe Menu (France), Anders Nilsen (USA), Delphine Panique (France), Laura Park (USA), Benoît Preteseille (France), Simon Roussin (France), Samplerman (France), Jessica Seamans (USA), Mathilde Van Gheluwe (Belgique) and Noah Van Sciver (USA).

500 exemplaires de cette modeste petite somme collaborative ont été imprimés, et une bonne partie est déjà partie durant le Festival donc :  davantage d’informations au sujet de ce livre sur la petite boutique en ligne de l’association !

PFC#6 BOOK - vue file_d9a6f1135d_original PFC#6 BOOK - vue file_cec50745ab_original PFC#6 BOOK - vue file_9bce2e7876_original PFC#6 BOOK - vue file_74c81c21db_original