La dernière fois que nous l’avions accueilli, c’était aux Ateliers Zone Art à Besançon, il y a environ deux ans de cela, et cela avait été un très chouette moment dont on nous reparle encore de temps à autre.

Depuis, l’américain Derf Backderf n’en finit plus de toucher un public de plus en plus large. Outre ses bouquins de plus en plus traduits ici et là (d’ailleurs, saluons son éditeur français Çà et Là qui propose désormais trois livres de l’auteur disponibles dans notre langue), l’une des belles nouvelles est l’adaptation au cinéma de son livre “Mon Ami Dahmer”, dont le teaser tourne depuis quelques semaines : mais si, vous savez, l’histoire de ce type devenu un serial-killer parmi les plus célèbres des Etats-Unis, adaptée en bande dessinée par Derf qui a partagé la scolarité du sinistre Dahmer, du collège au lycée, dans leur petit bled perdu de l’Ohio.
Au sujet de cette adaptation, une belle annonce concernant ce film sera faite à peu près au moment où nous accueillerons Derf, nous n’en dirons pas davantage, mais nous comptons sur l’auteur pour le faire lors de cette rencontre ! Ca se passe du côté de la Librairie Les Rebelles Ordinaires, la joyeuse librairie solidaire (avec espace de gratuité et accueil cosy) récemment ouverte à La Rochelle par une équipe aussi enthousiaste que rock and roll.

On vous donne donc rendez-vous le samedi 2 septembre à 20h pétantes à la librairie pour une rencontre avec l’auteur, qui prendra la forme d’une projection commentée de son parcours, puis d’un échange avec ses lecteurs.

A bientôt donc !

DERF BACKDERF 2017 - webfly HR

Derf Backderf est l’auteur de trois livres parus aux éditions Çà et Là : “Mon Ami Dahmer”, bien sûr, mais aussi “Punk Rock et Mobile homes” et “Trashed”.

Au sujet de “Mon Ami Dahmer” :
“Journaliste de formation, Backderf a épluché les dossiers du FBI et est revenu sur place pour interroger d’anciens profs et camarades de classe. Empathique, mais jamais complaisant, dérangeant, mais nécessaire, son récit plonge dans les limbes de la folie humaine.” — Le Monde.
“Ces 200 et quelques pages remarquables exhalent la tristesse, un remord latent, un intense sentiment de gâchis et cette irréductible incompréhension face à la noirceur d’un esprit familier, dans laquelle, pâlotte, miroite une lueur d’humanité accordée à rebours.” — Radio Nova.
“Un très bon livre qui revient sur les origines du tueur en série putride que fut Jeffrey Dahmer. Plongez-vous dedans – il vous laissera sur le carreau.” — James Ellroy.

Présentation d’après le site de l’éditeur :
John “Derf” Backderf est né en 1959 à Richfield, une petite ville de l’Ohio où il passera toute son enfance. Après un bref passage dans une école d’art, il retourne chez lui et travaille comme éboueur, avant de recevoir une bourse pour L’université de l’Ohio, où il suivra un cursus en journalisme tout en réalisant des illustrations pour le journal local. Une fois diplômé, il devient journaliste pour un quotidien de Floride, puis abandonne cette carrière pour se lancer dans la réalisation d’un strip, “The City”, qui durera vingt-deux ans et sera publiés dans plus de 50 hebdomadaires américains.
Son premier roman graphique, “Punk Rock & Mobile Homes”, a été consacré comme l’un des meilleurs romans graphiques de 2010 par Booklist.
Il a commencé à travailler sur “Mon ami Dahmer” en 1994 ; le livre sera finalement terminé en 2011 et publié en 2012 aux États-Unis, puis primé au Festival d’Angoulême 2014 (Prix Révélation).
Derf Backderf a été nominés pour deux Eisner Awards et a reçu de très nombreuses récompenses pour son travail de dessinateur de presse, dont le prestigieux Robert F. Kennedy Journalism Award du dessin politique en 2006.

Il vit à Cleveland (Ohio) avec sa femme Sheryl Harris (journaliste lauréate du Prix Pulitzer) et leurs deux enfants.