Encre, crayon, stylo, photocopie et compagnie

En plus des techniques mises à leurs dispositions, les auteurs apportent leur propre savoir-faire.

L’auteur finlandaise, Terhi Ekebom, impressionne par la minutie et la finesse de son travail. Elle fabrique des sortes de cartes à gratter, superposant une couche noire à une couche colorée et vient ensuite y gratter son dessin : le tracé coloré « transperse » la surface noire.

Le format, en vignette découpée, lui permet d’assembler les images en suivant un des exercices proposés et de composer une histoire qui semble être à tendance fantastique.

Une fois le strip déterminé elle passera à la sérigraphie pour donner encore un autre aspect à son travail.

 

 

 

L’utilisation de la linogravure

Parmi les techniques graphiques mises à la disposition des auteurs, l’atelier de linogravure assuré par The Hoochie Coochie a été inauguré par Benoît Preteseille dont nous suivons ici le travail.

[tubepress video= »zgmvw4sXuoY »]

À demain pour découvrir enfin quelques exercices mis en place dans l’atelier des auteurs !

La journée pédagogique

La plupart des auteurs sont enfin arrivés et alors qu’ils participent aux premières propositions d’exercices, Pierre Feuille Ciseaux accueille la section communication visuelle de l’École Régionale des Beaux Arts de Besançon et le BTS communication visuelle du Lycée Pasteur de Besançon. C’est une première rencontre qui concrétise une collaboration pédagogique sur l’année scolaire entre l’association ChiFouMi, l’ERBA et les lycées et collèges du département.

 

Tout commence par la visite des différents pôles du Laboratoire de Bande Dessinée et en particulier l’atelier des auteurs.

 

[tubepress video= »gsQcDtLqvBs »]

En fin de matinée, les élèves rencontrent Blexbolex et s’intéressent à son travail et sa façon d’appréhender son métier.

 

Ils travailleront ensuite sur des exercices menés par Benoît Preteseille. L’idée générale est la « construction » d’une bande dessinée.

 

Les élèves des Beaux Arts approfondiront ce thème jusqu’à vendredi prochain, en mettant l’accent sur le rythme dans la narration. Cet exercice débouchera sur la production d’un fanzine à la fin de la semaine.

Premiers instants dans l’atelier

[tubepress video= »HzszRAly4AI »]

Premier jour, pas mal d’agitation

Entre les auteurs à aller chercher à la gare, les expositions à monter et les ateliers qui se mettent en place : tout le monde s’active en cette première journée à la Saline.

 

Après leur arrivée, les auteurs prennent connaissance des différents aspects de la semaine de résidence qui les attend : des exercices à contraintes de l’OuBaPo, et les différents ateliers (sérigraphie et linogravure) qui seront à leur disposition.

 

Pendant ce temps l’équipe chargée de l’installation prépare tout pour que les expositions OuBaPo et XX/MMX, soient prêtes pour ce week-end.

 

En l’espace d’un après-midi, une pièce vide s’est transformée en une vraie « fabrique à image », accueillant une partie de The Hoochie Coochie connu pour leurs talents en linogravure, ainsi qu’All Over pour le côté sérigraphie de l’Usine.

 

Préparatifs, suite.

A une semaine du début de la résidence, on s’est dit qu’il était temps de s’y mettre.
Alors l’équipe de choc de l’association ChiFouMi a repris la route de la Saline royale d’Arc et Senans, équipés comme il le faut pour s’atteler à la rude tâche qui les attendait : la construction de dizaines de panneaux qui serviront notamment à accueillir les diverses expositions proposées lors du weekend ouvert au public…

(suite…)

DISTROBOTO ! Mais qu’est-ce que c’est que ce truc ?

Du coté de Montréal, les curieux de tout poil ont de quoi se réjouir : les machines distributrices de cigarettes que l’on trouvait jadis au coin de la rue ont subi un lifting depuis près d’une dizaine année, et de taille ! Louis Rastelli (l’un des fondateurs du magazine Fish Piss), conjointement avec Archive, est à l’origine de ce projet de remettre l’objet culturel dans la rue, et d’une curieuse manière… (suite…)

L’atelier linogravure de Hoochie Coochie

Depuis quelques années The Hoochie Coochie creuse sa place dans le monde de la micro édition comme il creuse des sillons dans le lino.

Ce groupe d’autodidactes, ou plutôt « d’élevés à l’huile de coude » (selon leurs propres mots), sait ce que travail d’équipe veut dire: lorsqu’il s’agit d’imprimer les couvertures de leurs livres chaque membre retrousse ses manches pour se mettre au travail.

C’est dans cette ambiance d’atelier que s’est construit, depuis 2002, la série d’ouvrages collectifs Turkey Comix accueillant des auteurs à la fois débutants et confirmés, certains de passage et d’autres qui resteront (Gotpower, Tarabiscouille, Gérald Auclin, Zéphirin Zéfirelli, Bijne… )

En plus de proposer une technique particulière d’impression de bande dessinée (linogravure manuelle), le collectif multiplie les ateliers publics, transmettant ainsi un savoir faire et une approche de l’édition en marge, mais pas en voie de disparition.

Mais comme The Hoochie Coochie a bien plus d’une corde à son arc, visitez leur site.

Côté expo,

En plus des travaux réalisés par les auteurs en résidence et d’une présentation/exposition de l’OuBaPo, nous accueillerons (non sans fierté), l’exposition « XX / MMX » célébrant l’anniversaire de L’Association, et produite à l’occasion du dernier festival Sismics de Sierre. Voilà 20 ans que L’Association se bat pour diffuser et développer la bande dessinée alternative ; à cette occasion, la maison d’édition a proposé à ses auteurs de dessiner un pendant, une suite, un complément ou une réinterprétation d’une de leurs planches publiées chez cet éditeur. Le résultat est visible depuis le printemps dernier sous la forme d’un catalogue disponible à la vente et d’une exposition. Cette présentation des planches originales donne un aperçu de l’étendue et de la diversité des œuvres publiées depuis 1990.

Arte était allé interviewer Jean-Christophe Menu à l’occasion de la sortie du catalogue…

[tubepress video= »kbH7cZTfZt4″]

Le covoiturage pour Pierre Feuille Ciseaux.

Arc et Senans, magnifique petite ville des profondeurs franc-comtoises, mille cinq cent habitants, sa chapelle, son château, sa saline, sa gare sncf… Oui, n’ayez crainte, on peut tout à fait arriver à la Saline royale en train : la gare se situe à environ deux minutes à pieds, autant dire à côté.

Mais la fréquentation ferroviaire ici n’atteint pas des pics à se ficher la migraine : aussi, l’association ChiFouMi à créé une page dédiée à Pierre Feuille Ciseaux sur le site de covoiturage 123envoiture.com.

N’hésitez pas à y poster vos annonces, que vous soyez conducteur ou passager !

 

Les ateliers

Au printemps dernier, lors du festival BD à Bastia (bdabastia.over-blog.com), on pouvait voir une très large palette d’auteurs aux univers aussi riches que variés. La présence de Blexbolex comme invité d’honneur donna une bonne impulsion à l’atelier de découverte de la sérigraphie organisé par le festival : une fois les principes de bases expliqués, le public mettait la main à la pâte pour ensuite repartir avec une image de l’ouvrage Déstination Abécédaria toute personnelle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comme pour la première édition, Pierre Feuille Ciseaux accueillera différents ateliers d’initiation aux techniques d’impressions artisanales, ils seront utilisés par les auteurs lors de la semaine de résidence, mais aussi accessibles au public pendant tout le week end.

L’ atelier sérigraphie sera animé par les Lyonnais de All-Over . Axé principalement sur l’auto-édition d’affiches et de livres d’artistes, ce groupe multi casquette s’engage sur la scène artistique indépendante grâce à leur galerie ouverte depuis 2008, élargissant ainsi son terrain d’action. (www.all-over.eu)

The Hoochie Coochie défendent à travers leur fanzines (Turkey Comix) et les ouvrages qu’ils éditent, les qualités et les valeurs du « fait main ». Ils animeront un atelier de linogravure, technique devenue leur domaine de prédilection au fil des livres et des années. (www.thehoochiecoochie.com)