PFC #6 : Deuxième étape de la Boucle.

Depuis hier, la deuxième étape de la boucle est lancée. Chacun doit produire 3 pages réunissant les propositions de deux autres auteurs.

PFC #6 : Petit coup d’oeil sur le Grand Jeu

ON est bien…. au Grand Jeu….

DES CHARENTAISES!!! Quoi de plus local?!


C’était l’anniv’ de Tunlaya….


La Boucle, première étape

C’est partie pour la première étape de la grande Boucle…

les auteurs choisissent parmi les éléments sélectionnés, (au moins) 1 personnage, 1 lieu et 1 objet pour créer  une histoire en 4 cases.

Noah

 

Yvan

 

Delphine

 

Jean-Christophe

 

Yannis

 

Jul

Pendant ce temps là… le workshop avec Nicolas Verstappen à l’EESI

En parallèle de la sixième édition de PFC, un workshop géré par Nicolas Verstappen se déroule à l’ EESI (École Européenne Supérieure de l’Image). Il s’agit également d’exercices narratifs, bien sûr. Une vingtaine d’étudiants  internationaux planchent sur des contraintes comme l’Ultra Violet Challenge, des expérimentations de Nick Sousanis ou issues de l’OuBaPo. Et ça claque !

Pendant cette semaine de résidence PFC#6, il y aura plusieurs moments de rencontres entre les auteurs et le groupe de chouettes étudiants constitués :Adèle Mesones et Margaux Peron (EESI, Angoulême, France) ; Nicharee Sawartsoot et Sasi Tanyanurak (Chulalongkorn, Bangkok, Thailand) ; Quentin Bohuon et Irina Lisacheva (HEAR, Strasbourg, France) ; Dragana Radanović, Dido Drachman et Eva Lynen (LUCA, Bruxelles, Belgique) ; Nina Six et Léo Gillet (ERG, Bruxelles, Belgique) ; Ulrike Marais et Neeske Alexander (University of Stellenbosch, Cape Town, South Africa) ; Elísabet Rún Þorsteinsdóttir et Björn Heimir Önundarson (School of Visual Art, Reykjavík, Iceland) ; Tommi Ollikainen, Terhi Adler et Juliana Hyrri (Aalto University, Aalto, Finland) ; Théo Remmlinger et Félix Ernoult (HEAD, Genève, Suisse).

 

 

 

 

Personnages, objets et décors

Après avoir dessiné chacun un personnage, un objet et un lieu, tirés au sort précédemment, le groupe vote pour ceux qui serviront pour le récit de la Grande Boucle…

Chacun dessine ce qu’il a tiré au sort

 

Fille à trois jambes avec un tablier de boucher par Delphine (personnage proposé par Benoit?)

« the ex-lover of a world famous rock collector – loses their watch constantly » par Yannis (personnage proposé par Keren)

 

PFC #6 : les gens (suite…)

Anna

 

Jul and Noah (and a rabbit 😉 )

 

Jul

 

Roberto of « Le Grand Jeu »

 

Jessica

 

Yannis

 

Delphine

 

Simon

 

Caravans

PFC #6 : le lancement de la Grande Boucle

PFC #6 : les gens…

Yvan and Anna

 

Anders

 

Mathilde

 

Noah and Yvan

 

Keren, June, Marius and Benoit

 

Anders, June and Tunlaya

 

Laura and Tara

 

Coline pour son « Fabuleux Frichti »

PFC #6 : des lions, des chats, des caribous

A partir des animaux du poêle

 

A partir du lion (authentique de supermarché)

 

Première « Boucle » de chauffe

 

C’est Benoit qui a perdu…

 

PFC #6 : Premières pistes collaboratives

Chacun a déballé son matos, et les premières idées et une première « boucle » commencent à coloniser les murs.

Laura, Tara, Jessica, Jul, Noah et Yvan

 

 

Anders, Tunlaya, Keren et Benoit

 

Yvan

 

PFC #6 : Premier jour

Première matinée studieuse!

Tout le monde trouve ses marques assez rapidement… c’est le moment d’expliquer un peu les règles du jeu mises en place par June, J-C Menu et Anders Nilsen lors des dernières éditions et retravaillées depuis (mais nous y reviendrons plus en détails un peu plus tard…).

 

Benoit, Yannis et Simon

 

Laura et le chien de la maison

(Qui c’est le gentil chien-chien?!!… Pour le confort émotionnel des auteurs : un chien et deux chats apportent également leur soutien au sein de cette grande équipe  au cours de cette quête narrative.)

PFC #6 au Grand Jeu, c’est parti

La 6ème édition peut enfin commencer, les autrices et auteurs sont (presque) tous arrivé.e.s mardi soir au « Grand Jeu », dans la campagne angoumoisine…

 

Le Grand Jeu sous le soleil hivernal

 

La salle de travail

 

Tout le monde arrive progressivement

 

Auprès du poêle

 

 

 

Indie Americans à Toulouse, avec Melissa Mendes, Charles Forsman et Noah Van Sciver

Nos copains de la structure éditoriale bruxelloise L’Employé du Moi déplacent une partie de la belle exposition qu’ils ont proposé à la rentrée, à l’occasion de Cultures Maison.
Une section de « Indie Americans » atterrit donc en partie à Toulouse : à partir de mardi, les planches originales de Melissa Mendes, de Noah Van Sciver et de Charles Forsman seront visibles du côté de la Librairie Ombres Blanches ainsi qu’au café L’Impro. Un dévernissage/dédicace aura lieu le mardi 29 janvier 2019 à Toulouse, pour clore ce chapitre célébrant l’amitié franco-américano-belge.  🙂
Si vous n’avez pas l’occasion de croiser Noah à Angoulême (il y invité à Pierre Feuille Ciseaux #6, pour rappel), ce sera le moment ou jamais !

Indie Americans a Toulouse - 2018-2019

Les Rendez-vous du Livre de l’île de Ré, troisième édition !

Le mois prochain et durant une quinzaine de jours, l’Île de Ré sera en effervescence autour du livre et accueillera bon nombre d’autrices et d’auteurs pour y contribuer : c’est le moment où tout le monde se retrouve aux Rendez-vous du Livre, édition 2018 !

Pour cette troisième édition, et comme à l’accoutumée, pléthore d’animations diverses et variées se succéderont sans faillir. Des lectures, des ateliers, des rencontres, des expositions, des ateliers, des expériences, des spectacles etc, avec en ligne de mire le vaste sujet qu’est la science.
Ou plutôt : Les scienceS ! Il y en aura pour tous les goûts et pour tous les âges, avec une dizaine d’autrices, d’auteurs, d’illustratrices, d’illustrateurs, de scientifiques, qui se relaieront aux côtés des bibliothécaires des dix communes de l’Île de Ré, dans les bibliothèques et médiathèques, les écoles et accueils de loisirs, les sites patrimoniaux, les salles municipales et chez/avec différents partenaires, on pense notamment à nos collègues libraires La Mouette Qui Lisait à La Couarde et la librairie itinérante Le Serpent d’Étoiles.
Seront donc présents Katy Couprie, Laurent Audouin, Isabelle Simler, Judith Gueyfier, Jean-Baptiste de Panafieu, Michel Le Van Quyen, Daniel Casanave, Emmanuel Chanut, Richard Heidmann, et bien d’autres encore.

Pour clôturer le tout, une grande Fête du Livre aura lieu le dimanche 18 novembre à Sainte-Marie-de-Ré (espace des Paradis), en la présence des auteurs cités ci-dessus, et avec un programme riche en découvertes de tous ordres.

RDV du Livre 2018 - visuel

On attire l’attention des sympathisants des actions proposées par l’association ChiFouMi sur quelques rendez-vous précis auxquelles on a modestement contribué aux côtés de nos nombreux partenaires rétais :

• D’abord, une vaste exposition du magnifique travail de Katy Couprie, “Rétine, rêve, réveil » :
Sa curiosité pour le corps et son goût immodéré pour l’univers des livres anciens d’anatomie ont conduit Katy Couprie à réaliser son Dictionnaire fou du corps et sont le propos de l’exposition. Les dessins et gravures originaux présentés au public nous entraînent ainsi dans son émerveillement pour le corps humain et la fascination qu’exercent les images de celui-ci. Sublimées par le cadre historique de l’ancien hôpital Saint-Honoré, ses œuvres dialoguent avec les reproductions de planches anatomiques anciennes conservées au Musée de l’école de médecine navale de Rochefort.

Exposition du mardi 6 au dimanche 18 novembre, de 10h à 12h et de 15h à 18h (fermé les lundis, le dimanche 11 et le jeudi 15 novembre), accès libre, Ancien Hôpital Saint-Honoré, Saint-Martin-de-Ré.
Visites commentées : tous les jours d’ouverture à 15h, les samedis et le dimanche 18 à 11h et 15h (sauf les 15 et 16 novembre).
+ Atelier gravure avec Katy Couprie : au cœur de l’exposition “Rétine, Rêve, Réveil”, expérimentez les techniques de gravure avec Katy Couprie, en vous inspirant des illustrations de son Dictionnaire fou du corps. Le samedi 17 novembre à 10h30, accès libre sur inscription : Communauté de Communes de l’Ile de Ré : 05.17.83.20.93.
+ Causerie anatomique ! Rencontre avec Katy Couprie et Denis Roland, du Musée de l’école de médecine navale de Rochefort, autour de la représentation du corps depuis le XVIIe siècle. Le jeudi 15 novembre à 19h, accès libre sur réservation.

 

• Un ou deux moments avec Daniel Casanave et notamment une Promenade dessinée : le concept est vraiment simple mais drôlement sympathique. Promenez-vous dans les ruelles de Sainte-Marie-de Ré et suivez Daniel Casanave. Entrecoupée de pauses dessinées, cette balade vous fera (re)découvrir les paysages et le patrimoine de ce charmant village. Le tout en compagnie d’un auteur de bande dessinée à la curiosité bien trempée, qui a travaillé sur MacBeth que sur Flaubert, sur Nerval que sur Jarry (et Ubu, pardi),  sur Verlaine ou Attila, excusez du peu ! Mais on se penchera également sur le collaborateur d’Hubert Reeves, depuis quelques albums réalisés ces dernières années…
A l’occasion du grand salon du dimanche 18 novembre, départ à 11h, rendez-vous à Sainte-Marie-de-Ré, Espace des Paradis. N’oubliez pas vos baskets et vos crayons bien taillés !

• Un rendez-vous pour les ados de toutes tailles : « A la conquête de Mars« .
Au travers d’un jeu de rôle et d’une lecture en bibliothèque, les Centres Ados de l’Ile de Ré exploreront la planète Mars avec le spécialiste Richard Heidmann. Ce dernier, également spécialisé en propulsion spatiale, viendra à la rencontre des adolescents.
Et le mercredi 14 novembre, l’association ChiFouMi propose un grand atelier fanzine qui explorera, de manière intuitive et ludique, les possibilités ouvertes par la lecture du livre de Richard Heidmann : entre vrais non-scientifiques (avérés !), on explorera Mars en écrivant, en dessinant tous ensemble, puis on photocopiera, on découpera, on assemblera le tout pour faire un fanzine complètement martien (sur inscription, Centres Ados de La Flotte).

• Un atelier participatif « Ramène ta science ! » proposé par l’association ChiFouMi, la bibliothèque de Saint-Clément-des-Baleines et Le Phare des Baleines, où nous demanderons aux plus curieux de vouloir se prêter à notre activité basée sur l’enthousiasme et l’émulation, et puis sur les connaissances de chacun, aussi !
Scientifiques en herbe ou confirmé.e.s, c’est le moment de ramener votre science ! Sautez dans l’inconnu en venant partager vos connaissances, précises ou complètement brouillonnes, avérées ou largement douteuses, sur un sujet qui ne vous sera dévoilé qu’une fois sur place. Ni internet, ni livre, ni appel à un ami ne vous seront autorisés, on verra entre nous de quelle manière on vérifiera un peu notre niveau de connaissances sur un sujet précis… Oui mais lequel ?
Allez, on vous donne peut-être zéro indice, mais par contre on vous invite toutes et tous à nous retrouver au Phare des Baleines, à Saint-Clément-des-Baleines, le mardi 13 novembre à 19h (pétantes, comme on dit !). Et si vous avez peur d’avoir un peu froid avec vos gros pulls et votre curiosité en écharpe, soyez soulagés : pour clôturer ce remue méninge collectif, une soupe vous est offerte !
Sur inscription : Bibliothèque de Saint-Clément-des-Baleines : 06.40.59.55.48 (il est conseillé de se munir de vêtements chauds !)

Les Rendez-vous du Livre, du 5 au 18 novembre 2018 sur l’Ile de Ré !

 

Pierre Feuille Ciseaux #6 – Festival International de la bande dessinée d’Angoulême, 2019.

La parenthèse de création collective initiée par l’association ChiFouMi s’ouvre à nouveau, cette fois-ci à l’invitation du Festival International de la bande dessinée d’Angoulême, à l’occasion de la prochaine édition qui aura lieu en janvier prochain : savoir que notre petit projet associatif monté il y a bientôt dix ans a retenu l’attention du côté d’une telle institution, voilà qui fait évidemment plaisir, et nous ne pouvions que répondre favorablement à cette proposition.

C’est donc une nouvelle édition de PFC qui aura lieu précisément en amont du festival : durant la huitaine qui précède la manifestation, 16 autrices et auteurs se retrouveront donc à explorer ensemble les limites du grand territoire qu’est la bande dessinée contemporaine. Venu.e.s d’Allemagne, de Belgique, de France, d’Israël, de Suisse, de Thaïlande, des États-Unis, qu’ils soient reconnus pour leur pratique ou encore méconnus du public, leurs approches respectives de ce que peut être la bande dessinée nous a donné envie de les inviter à travailler, essayer, tenter des choses de concert, à deux pas d’Angoulême, dans un endroit susceptible de pouvoir contribuer à la belle émulation.

PFC6 - visuel principal

Au programme, les habituelles propositions chifoumistes : création collective, déconstruction narrative, création sous contraintes, expérimentations graphiques tous azymuths… Plusieurs chantiers simultanés nous fourniront un excellent prétexte pour produire divers objets imprimés que nous pourrons mettre à disposition du public lors du moment de restitution. L’ensemble des choses produites par les résident.e.s sera évidemment valorisé et montré durant le festival, avec plusieurs rendez-vous publics (expositions, rencontres, lectures, concerts, ateliers et bien d’autres choses) dont nous reparlerons en temps voulu.

Et puisque nous nous retrouvons dans la cité charentaise, il nous semblait dommage de ne pas poursuivre notre action pédagogique déjà en filigrane dans chacune des éditions précédentes de PFC. Aussi, en s’associant également avec l’École Européenne Supérieure de l’Image d’Angoulême, nous proposons un workshop international pour une vingtaine d’étudiant.e.s venu.e.s de plusieurs écoles d’un peu partout dans le monde (Afrique du Sud, Belgique, Finlande, États-Unis, France, Islande, Suisse, Thaïlande…). Les étudiant.e.s suivront un ensemble de propositions de travail collectif sous contraintes mené par notre compère de longue date, l’enseignant et théoricien Nicolas Verstappen qui délaissera ses habituel.le.s étudiant.e.s thaïlandais.e.s de l’Université de Chulalongkorn de Bangkok (Thaïlande) pour venir mener ce workshop ; ce dernier leur permettra en outre de rencontrer et de travailler ponctuellement avec les autrices et auteurs en résidence. Là aussi, nous aurons évidemment l’occasion d’y revenir et de suivre tout cela d’un peu plus près…

De tout cela, il sera question en temps réel sur ce site et sur les réseaux sociaux, où nous partagerons au maximum l’avancée des travaux afin de rendre compte au mieux des fruits de cette nouvelle expérience.

La liste des résident.e.s pour cette 6ème édition de Pierre Feuille Ciseaux :
Tara Booth (États-Unis)
Tuna Dunn (Thaïlande)
Jul Gordon (Allemagne)
Anna Haifisch (Allemagne)
Keren Katz (Israël)
Yannis La Macchia (Suisse)
Jean-Christophe Menu (France)
Anders Nilsen (États-Unis)
Delphine Panique (France)
Laura Park (États-Unis)
Benoît Preteseille (France)
Simon Roussin (France)
Samplerman (France)
Jessica Seamans (États-Unis)
Mathilde Van Gheluwe (Belgique)
Noah Van Sciver (États-Unis)

Nous remercions la direction artistique et toute l’équipe du Festival International de la bande dessinée d’Angoulême, ainsi que les nombreux partenaires qui nous auront aidé à mettre sur pied cette nouvelle édition de PFC.
A bientôt !

 

Exposition Emmanuel Guibert à Angers

Décidément, on ne s’arrête plus d’accompagner les différentes manières de montrer l’œuvre du précieux Emmanuel Guibert !
Après l’articulation « Nous Sommes Les Gens De Qui Nous Parlons » sur le territoire de l’Île de Ré (17) l’an passé, et après l’exposition « Le dessin comme écriture » proposé en cop-production avec le Festival International de la Bande dessinée d’Angoulême en janvier dernier, voici venir la nouvelle proposition guibertienne en date :

Expo Guibert Angers - visuel
Issue d’un partenariat entre le Festival International de la bande dessinée d’Angoulême, de la librairie Au Repère des Héros d’Angers, des services culturels de la Ville d’Angers (Médiathèque Toussaint et Grand Théâtre d’Angers) et de l’association ChiFouMi, cette exposition revisite l’exposition consacrée à Emmanuel Guibert lors de la dernière édition du Festival à Angoulême en janvier dernier.
Elle sera accompagnée de plusieurs moments forts (Ariol’s Show avec Emmanuel, Marc Boutavant et Bastien Lallemant ; rencontres à la Médiathèque le 14/11 ; etc) et sera visible en deux endroits à Angers, la Médiathèque Toussaint et le Grand Théâtre d’Angers, du 3 octobre au 18 novembre 2018.
(davantage d’infos sur le site de la Ville d’Angers ici-même)
A bientôt !

Cultures Maison #8 – Bruxelles, 21/22/23 septembre 2018

La rentrée approche à grand pas, et avec elle une ribambelle d’actions publiques initiées par ChiFouMi ou auxquelles nous nous contenterons de collaborer : les vendredi 21, samedi 22 et dimanche 23 septembre, direction Bruxelles pour la (déjà !) 8ème édition de Cultures Maison !

cultures maison bruxelles 2018 visuel
Au programme, une cinquantaine d’éditeurs, des tonnes d’autrices et d’auteurs, des tables rondes, des expositions, des concerts, des rencontres etc. Un beau choix de rendez-vous vraiment intéressants qu’on vous incite à suivre de près !

Au milieu de cette chouette programmation, on vous recommande plus précisément l’expo « Indie Americans« , proposée par les éditions L’Employé du Moi et Çà et Là (tout est dans le titre !), avec plusieurs rendez-vous périphériques : notamment, le vendredi 21 à 19h, une table ronde sur la scène indé ricaine avec Serge Ewenczyk (de Ça et Là), Max de Radiguès (de L’Employé du Moi) et June (côté ChiFouMi), où l’on aura tout le loisir de revenir sur l’expo qui présente les boulots de Chuck Forsman, Derf Backderf, John Porcellino, Leela Corman, Melissa Mendes, Ron Rege Jr, Noah Van Sciver, Sophie Yanow et tant d’autres !
En guise de complément à cette solide dose d’indy comics et en parallèle de la sélection d’autrices et d’auteurs présenté(e)s dans l’expo, June présentera également un autre prisme en diaporama commenté lors d’une petite conférence en forme de diaporama commenté. On y discutera d’une certaine évolution de la scène comics alternative en Amérique du Nord, ou comment le renouveau de l’auto-édition, poussée également par la systématisation d’une approche généralisée du do it youself, prend forme ces dernières années et à quoi ressemblent certains des résultats. Ça, c’est le samedi à 13h.
(toutes les infos sur ces deux rendez-vous ici et sur l’exposition là)
On se retrouve donc au 39 de la rue Adolphe Lavallée, 1080 Bruxelles, les 21, 22 et 23 septembre 2018 !
A bientôt !


« Cultures Maison est un festival dédié aux structures d’édition et de diffusion de bande dessinée de création et d’oeuvres graphiques et narratives. Depuis 2010 le festival se tient une fois par an à Bruxelles.
Pendant trois jours Cultures Maison accueille une cinquantaine d’éditeurs, auteurs et artistes, belges et internationaux de la scène alternative dans le but de les promouvoir, de les soutenir et de diffuser leurs ouvrages.
Cultures Maison est un événement à vocation culturelle et démocratique, aucun frais de participation n’est demandé aux exposants et l’accès à toutes les manifestations du programme est gratuit pour les visiteurs. »

Nous sommes les gens de qui nous parlons : l’art d’Emmanuel Guibert • Partie 8 et fin : Passage Alan Cope.

« Nous sommes les gens de qui nous parlons », c’est le titre (emprunté à une citation d’Alan Ingram Cope) d’une articulation publique autour de l’œuvre de l’auteur de bande dessinée Emmanuel Guibert, sur le territoire de l’Île de Ré de septembre 2017 à juin 2018.

Eh bien voilà, c’est fait : depuis ce samedi 12 mai 2018, au cœur du petit village de Saint-Martin-de-Ré, et plus précisément au pied de la maison où le vieil américain passa les vingt-cinq dernières années de sa vie (de son arrivée sur Ré en 1974, à sa mort en 1999), l’on peut désormais trouver le Passage Alan Cope.

Emmanuel Guibert, l’artisan de cette forme de reconnaissance tardive pour un homme que beaucoup perçoivent avant tout comme un personnage de bande dessinée, était bien évidemment présent, tout comme l’était la famille Cope dont les membres avaient fait le déplacement d’un peu partout en France.
Monsieur Déchelette (maire de Saint-Martin), Julia Dumoulin-Rulié (directrice du Musée Ernest Cognacq), Christelle Rivalland (adjointe de direction et régisseur des collections du Musée Ernest Cognacq), une partie de l’équipe de L’Association (l’éditeur de la saga de La Guerre d’Alan), étaient également réunis à cette occasion pour laquelle de nombreuses lectrices et lecteurs rétais s’étaient également donnés rendez-vous. Il y eu un peu de pluie (mais pas tant que ça), quelques absents regrettés (mais excusés), pas mal d’émotion (doux euphémisme), beaucoup de sourires (parce que c’était un chouette moment).

L’association ChiFouMi, qui a contribué à porter cette proposition auprès de la municipalité de Saint-Martin-de-Ré, remercie mille fois toutes les personnes qui ont permis à l’apparition de cette nouvelle petite plaque forte en puissance symbolique : outre Mr Déchelette, nous exprimons à travers cette modeste petite publication sur notre site tous nos remerciements à l’égard de l’équipe du Musée Ernest Cognacq, curieuses et curieux dès le premier jour de notre proposition guibertienne et dont l’enthousiasme n’a jamais cessé au fil des semaines et des mois de notre collaboration autour de l’exposition consacrée aux livres eux-même consacrés à Alan. L’on adresse nos remerciements amicaux à nos ami.e.s sympathisant.e.s rétais.e.s de ChiFouMi sans qui tout aurait été bien plus compliqué !

Et bien entendu, on remercie Emmanuel Guibert de faire d’aussi beaux livres, et d’être la belle personne qu’il est.
Hip hip hip, hourra !

Inauguration Passage Alan Cope Saint-Martin 2018 - 06

Inauguration Passage Alan Cope Saint-Martin 2018 - 02

Une bonne partie de la famille Cope : trois générations présentes sur cette photo !

Inauguration Passage Alan Cope Saint-Martin 2018 - 03

E. Guibert, J.Dumoulin-Rulié (Musée Ernest Cognacq), P. Déchelette (Maire de Saint-Martin), J. Misserey (ChiFouMi) et Y. Cope.

Inauguration Passage Alan Cope Saint-Martin 2018 - 04

Inauguration Passage Alan Cope Saint-Martin 2018 - 05

Inauguration Passage Alan Cope Saint-Martin 2018 - 08

Emmanuel Guibert accompagné par la délégation de L’Association.

Inauguration Passage Alan Cope Saint-Martin 2018 - 07

Merci aux nombreux coups de main précieux de nos amis rétais !

passage alan cope - visuel


(merci pour les photos : June & Charlotte Alibert pour ChiFouMi, François Gourmel, Céline Merrien)

(une proposition de l’association ChiFouMi et du Musée Ernest Cognacq de Saint-Martin-de-Ré, avec le soutien de la ville de Saint-Martin-de-Ré ainsi que du réseau Efigie et de du9.org)

Rencontre avec Tanx, Nicolas Moog et Gilles Rochier le samedi 26 mai à La Couarde et à La Rochelle.

L’association ChiFouMi, les librairies Les Rebelles Ordinaires (librairie à La Rochelle) et La Mouette Qui Lisait (librairie à La Couarde-sur-mer) et La Part Des Anges (bar à vins à La Couarde-sur-Mer) s’associent le temps d’une rencontre autour de trois autrices et auteurs d’une « autre » bande dessinée : Tanx, Nicolas Moog et Gilles Rochier seront présents le samedi 26 mai à La Mouette Qui Lisait à La Couarde, de 11h à 14h, pour un apéro-rencontre autour de leurs nombreux livres, puis de 16h à 20h aux Rebelles Ordinaires à La Rochelle.

Identifiés comme dignes représentants d’une bande dessinée qui explore autant la critique sociétale que les bonnes vieilles vannes qui claquent derrière la nuque, leur approche commune d’une écriture aux antipodes de la « bd à papa » (ainsi que leur belle générosité envers leur lectorat) nous a donné envie de provoquer ce moment.
Au programme : des récits de vie à hauteur d’homme/de femme ; une fibre contestataire parce que l’époque ne laisse guère le choix ; un humour ravageur et un sens de l’auto-dérision acerbe et sans pitié.

Le tout entre un verre et une pile de chouettes livres, rendez-vous le samedi 26 mai !

MOOG ROCHIER TANX - LA COUARDE - webfly
Et puis, donc :
MOOG ROCHIER TANX - LA ROCHELLE - webfly

• sur facebook, « l’événement » (woouuh ! ouaaah !) à La Mouette Qui Lisait / La Part Des Anges à La Couarde est ici-même (clic !).
• toujours sur facebook, « l’événement » (oooooh ! aaaaaah !) aux Rebelles Ordinaires à La Rochelle est exactement là (clic aussi !).