Du chewing-gum pour les yeux (mais pas seulement), et en quantité : voilà à quoi ressemble cette rentrée bisontine, placée sous un déluge de propositions culturelles aussi excitantes que diverses.
On ne va pas s’en plaindre, même si on précisera que toutes ces actions sont portées pour l’essentiel par de jeunes structures qui méritent non seulement toute votre attention, mais aussi celles des pouvoirs publics locaux, plus que jamais.Alors avant d’entrer ce weekend dans le vif du du sujet des actions périphériques à l’exposition Ce Qui Nous Lie proposée cette année par ChiFouMi, nous voulions saluer nos camarades de jeu en cette belle période pour les curieux de tous poils ; cela pourrait ressembler à du copinage en bonne et due forme, mais c’est surtout un gros coup de chapeau aux camarades qui se décarcassent pour que l’offre culturelle bisontine plus attractive:– d’abord, depuis le début de l’été, c’est à de beaux voyages en nos contrées que nous convient Intermèdes Géographiques, en collaboration avec le Centre de culture ABC de La Chaux-de-Fonds (en Suisse) : les voyageurs transfrontaliers peuvent découvrir “Traversées”, un ensemble de plusieurs compositions musicales illustrant de manière sonore les paysages, les destinations ou la notion de frontière, proposées à l’écoute aux usagers du train (la ligne dite “des horlogers”), qui pourront en jouir via une application développée pour téléphone portable (et utilisant les repères GPS balisant le parcours) ou en utilisant les casques prêtés pour l’occasion, et disponibles dans les gares concernées.
Le programme “Automne” ( Andy Moor -de the Ex-, Albert Marcoeur, etc) démarre dans quelques jours, il accompagnera la chute des feuilles et des températures jusqu’au 20 décembre 2012, et toutes les informations qui y sont relatives sont disponibles sur le site d’Intermèdes Géographiques.

Intermèdes Géographiques automne 2012

– puis l’on continuera nos déambulations en essayant de recenser les manières avec lesquelles l’association Juste Ici renouvelle l’environnement visuel bisontin en offrant divers espaces de la ville à des artistes venus des quatre coins du monde, ou pas loin : Bien Urbain, durant plus d’un mois, ce sont de multiples interventions plastiques (peintures murales, installations…) et transversales (parcours audio, performances…). La spontanéité est au centre du projet, en laissant les artistes improviser tantôt une performance innatendue, tantôt une collaboration subite qui transformera durablement telle rue, telle façade…
De multiples rencontres, et la mise à jour régulière d’une carte des itinéraires et des spots bienurbanisé aideront les plus perdus d’entre vous à se retrouver dans ce bouquet d’offres, mais celles et ceux familiers des quartiers Battant ou de La Bouloie (et encore du côté de Canot) devraient voir quelques belles réalisations leur surprendre la rétine !
Bien Urbain, deuxième édition, jusqu’au 6 octobre 2012, et toutes les infos sont juste ici (humour !).

Bien Urbain 2012

– enfin, c’est à une célébration de l’affiche contemporaine (telle qu’on l’aime…) que nous invite Papiers Râclés : en gros, quand elle est faite avec amour par des gens aux doigts tâchés d’encre, et qu’elle promeut des soirées de déluges sonores dans des salles où la programmation fait encore preuve d’audace et d’exigence. Autant d’ingrédients que Le Club de Gym et l’ateliers Superseñor ont réussi à mettre dans leur recette commune, pour la seconde année consécutive également : cette manifestation proposera des expositions, des rencontres, des projections, et bien évidemment des concerts, afin de montrer l’affiche sérigraphiée sous ses plus belles formes.
Toute la clique de Papiers Râclés sera sur le pont jusqu’au 28 novembre, et leur programmation complète se trouve ici, sur leur site.

Papiers Râclés 2012

Ah on vous l’avait dit que la rentrée était chargée !
A bientôt pour la suite de Ce Qui Nous Lie, de notre côté la semaine qui arrive s’annonce très, très riche aussi : stay tuned !