Aujourd’hui à l’Usine c’était vraiment le travail à la chaîne : à la fois pour monter les boîtes pour le Distroboto et pour préparer les contenus.

Anouk Ricard, Loïc Gaume, Marie-Flo, Estelle, Oriane et Adrien s’échangeaient joyeusement ciseaux, cutter, colle et massicot.

Le résultat sera visible dès samedi. Muni d’une pièce de deux euros vous pourrez actionner l’étonnante machine et obtenir une sérigraphie, une gravure faite en série limitée.

 

 

 

 

Anouk Ricard au poste “pliage” de l’usine.

Frise, née de la collaboration entre L.L. De Mars et Benoît Preteseille, prête pour la mise en boîte.

Distrobot-man entièrement fabriqué en boîtes recyclées par les soins de Marie-Flo.