Pierre Feuille Ciseaux, première édition, c’est fini…

…Les auteurs ont remballé leurs affaires, et ont regagné leur pénates. L’équipe de la Saline et tous les bénévoles surmotivés de l’association ChiFouMi ont essayé de laisser l’endroit comme ils l’ont trouvé, et avant de tirer des conclusions financières et d’étudier des statistiques sur le taux de fréquentation et les courbes de ventes de tel ou tel ouvrage, vont prendre le temps de retourner à la vie “normale”, loin de cet endroit magique.

Après une telle semaine, où tout ce petit monde semble ravi d’avoir passé une huitaine ensemble, sous la bannière que nous avons essayé de porter fièrement (la création sous contraintes et avec enthousiasme), il nous sera dur de ne pas songer avec nostalgie à tous ces incroyables moments passés tous ensemble.

Aux auteurs, aux éditeurs, aux divers intervenants, nous voulons dire merci, du fond du coeur, pour tout cela, et bien plus encore.

A l’équipe de la Saline royale d’Arc et Senans, et à tous les bénévoles qui ont fait vivre ce moment et y ont injecté une énergie incroyable, nous tirons notre chapeau.

L’association ChiFouMi s’en va travailler à de nouveaux projets, et ne manquera pas de vous tenir informé de la suite des événements ; pour commencer, nous ne manquerons pas de poster ici les divers retours observés sur la première édition de Pierre Feuille Ciseaux…

A bientôt !

 

La brochette qui tue.
La brochette qui tue. (photo par Aurélie William-Levaux)

De gauche à droite, de haut en bas : Jean-Christophe Menu, Joanna Hellgren, Yves Levasseur, Cédric Manche, Andreas Kuendig, Lionel Viard (de la Saline royale), Isabelle Pralong, Etienne Lécroart (coincé derrière…), Benoît Preteseille (lui-même derrière…), Benoît Guillaume, Jonathan Larabie, June (de l’asso ChiFouMi), Maxime (de l’asso ChiFouMi), Emilie (de l’asso ChiFouMi), Adeline (de la Saline royale), et agenouillés, Alex Baladi, William Henne et Benjamin Novello. Et les autres, ils étaient où ? Bonne question. (suite…)

Et si je vais à Pierre Feuille Ciseaux, je trouve quoi, et où ?

Eh bien voilà de quoi s’y retrouver…

Le plan mis à jour.

Nouvelles du front.

On a posté assez de photos de l’extérieur de la Saline, mais, à l’intérieur, nous direz-vous ? Eh bien à l’intérieur, ça donne ça :

l'atelier de sérigraphie

Dada en pleine explication technique (ah ! la sérigraphie…) avec Etienne Davodeau, William Henne, Ronald Grandpey, Benoît Guillaume et Emmanuel Guibert. (suite…)

(Presque) dernière minute !

Quelques mauvaises nouvelles pour commencer : Pascal Rabaté et David Scrima ne seront pas des nôtres cette semaine, et s’en excusent (de très bonnes raisons justifient cette triste nouvelle). C’est évidemment une déception pour tout le monde, nous en sommes persuadés, mais nous ne doutons pas que leurs petits camarades, tous arrivés à la Saline royale entre dimanche et lundi soir, sauront vous faire oublier tout cela.

Une très bonne nouvelle malgré tout, et de taille : Etienne Lécroart, l’un des très grands animateurs de l’OuBaPo, a rejoint la petite bande et même s’il ne restera que quelques jours, son arrivée ne passe pas inaperçue.

L’OuBaPo sera donc dignement représenté lors de cette semaine de création commune, et mis à part les deux absences citées ci-dessus, la bande annoncée est quasiment au complet, et dès les premières heures de la résidence, c’est plus d’une vingtaine d’auteurs qui se lancèrent dans la création : les contraintes abondent, les idées fusent, les propositions rebondissent sur tous les murs de la Saline, et les planches de bande dessinée s’entassent dans les divers espaces de travail exploités pour l’occasion.

Hier lundi soir, une petite dizaine d’auteurs ont prolongé la création commune jusqu’à plus de 3h du matin, quelle émulation ! Et la semaine ne faisait que commencer…

Gros oeuvre !

L’équipe de l’association ChiFouMi est sur les rotules, entre le montage des expositions (savez-vous que l’exposition 10X10 des éditions Atrabile nécessite de coller individuellement près de 2000 Post-It© (deux mille !), les installations de l’atelier de sérigraphie, de la Fabrique de Fanzines, l’arrivée de dizaines de colis de bouquins destinés à la librairie montée pour l’occasion (pas loin de 3 000 ouvrages !)… Mais ca devrait en valoir la peine !

installation 1 !

installation 2 !