Comme pour la plupart des structures amies de ChiFouMi, ces derniers mois ont été fort compliqués ; et à l’instar de la majorité des acteurs et actrices du monde culturel, on sait bien que tout cela est loin d’être derrière nous.
L’intégralité de nos actions publiques prévues durant 2020 ont été repoussées/annulées/déplacées, et on se dit que 2021 devrait malheureusement énormément ressembler à l’an passé : pour le dire autrement, en plus d’avoir morflé énormément à tous les niveaux, on s’ennuie pas mal (mais qu’à cela ne tienne : au moins deux projets d’envergure émergent dans nos calendriers immaculés, pour notre plus grand bonheur, et dont nous reparlerons très prochainement, si les pangolins farceurs et les exécutifs calamiteux le veulent bien, en tout cas).

HEUREUSEMENT ! Heureusement, les actions pédagogiques, par un heureux hasard du calendrier (pourtant salement malmené par la syndémie et par le ministère), sont passées entre les gouttes des annulations et des reports à répétition. Durant l’année scolaire en cours, une douzaine d’établissements scolaires de Bourgogne Franche-Comté ont effectivement pu accueillir 4 auteurs et autrices invité.e.s, autour des notions combinées d’initiation à la bande dessinée, d’exploration de l’expression autobiographique, du support fanzine, et bien entendu, de la création sous contraintes.
Au final, ce sera plus de 350 élèves qui auront œuvré collectivement pour réaliser le plus grand récit jamais réalisé du côté de ChiFouMi, un récit cyclique d’environ 1500 pages (!), réalisé à chaque fois lors de sessions de deux jours complets à travailler aux côtés des auteurs/autrices Pierre Ferrero, Pierre Maurel, Émilie Plateau et Renaud Thomas. Nous reviendrons très bientôt sur ce long récit (il nous reste encore deux ateliers au mois de Juin avant de boucler la boucle !) mais nous tenions à évoquer ces moments de création collective en ébullition à travers le Doubs, la Haute-Saône et le Jura durant ces derniers mois, le tout en quelques modestes photos collectées au fil des ateliers.

Un grand merci aux équipes pédagogiques de chacun des établissements concernés, piliers d’une articulation réussie : à Dole : Cécile, Christelle et Mélanie ; Anne et Sylvain ; à Morez : Yann, Pauline et Gilles ; à Besançon : Marine ; Rachel ; Lucas ; Viviane ; à Seloncourt : Élise ; à Luxeuil : Rino et Sébastien ; à Baume les Dames : Alexine.
Merci également à chacun des collèges et lycées impliqués, durant une période où tout était forcément très compliquée, à Rachel Verjus (professeur responsable du domaine Arts plastiques à la délégation régionale académique à l’éducation artistique et à l’action culturelle de Bourgogne Franche-Comté), et à la Direction Régionale des Affaires Culturelles de Bourgogne-Franche-Comté pour leur soutien en ce projet.