Si vous êtes familiers de PFC, peut-être vous souvenez-vous que chaque année, nous lançons une sorte de projet-fou-dans-le-projet-fou, qui consiste à créer un livre en profitant de la présence de chacun des artistes en résidence, et ce pendant qu’ils sont tous réunis durant cette courte semaine.

Pour PFC#4, notre ami Anders Nilsen, toujours présent lorsqu’il s’agit d’ajouter une nouvelle ligne à sa déjà trèèèèès longue liste de choses à faire, a décidé de s’occuper de ce chantier. Des mois avant le début de la résidence, il s’est souvenu que durant sa propre expérience en France durant PFC#3, en 2011, il fit partie de l’aventure collective du livre sérigraphié proposé par nos amis strasbourgeois d’Icinori. Et il eût l’idée de travailler à une nouvelle version de cette proposition.
Bien entendu, il appela à la rescousse Zak Sally, l’autre ancien résident de PFC#3 également co-responsable du débarquement de PFC#4 « chez eux », et très tôt, les idées fusèrent.
Très vite, il s’avérait que le livre allait être un livre-accordéon imprimé en 3 couleurs sérigraphiées, mais avec de solides contraintes pour s’assurer de l’implication créative de chacun, avec quelques contraintes supplémentaires pour « provoquer » la rencontre américano-européenne ; sinon, ce serait trop facile, pas vrai ? Dans la foulée, nos copains du Minnesota se sont débrouillés pour appeler à leur côtés les fabuleux Aesthetic Apparatus, qui comptent parmi ce que le monde de la sérigraphie nord-américaine compte de plus qualitatif.

Quelques jours avant le début de la résidence, après une réunion Autoptic dans un bar des environs du Minneapolis College of Art and Design, ils appelèrent June de ChiFouMi pour leur présenter le topo…
Ce fût le moment d’une nouvelle séance de brainstorming…

Dès l’arrivée des auteurs, le premier jour de la résidence, il leur fût présenté les contours de la chose :

Break Something - règles tableau

C’est un peu moins compliqué que ça en a l’air !
Une liste de personnages différents (un informaticien, une poule, un toxicomane, un cadavre, un cachalot…) réunis de manière tout à fait arbitraire par Anders et Zak fût proposée aux vingt auteurs : chacun devait en choisir un, sans vraiment savoir de quoi il retournait. Ensuite, selon un tirage au sort fît en sorte que chaque auteur nord-américain se retrouvait avec chacun des auteurs français ou belges. Chaque tandem devait ainsi créer ensemble, en se reposant sur leurs deux personnages, une histoire (une scénette, une bande dessinée, un dessin narratif…) tenant sur une seule page.
De plus, à chacun de se débrouiller pour associer les différents univers graphiques des participants en tenant compte d’une autre contrainte qui était l’utilisation de trois teintes spécifiques et bien précises…

Break Something - brainstorming

Ci-dessus : Bien entendu, tout semble très clair pour tout le monde et… Euh, attendez une seconde…
(de gauche à droite : Benoit Preteseille -debout sur la chaise, sans tête apparente, ça alors-, Emilie Plateau, Lilli Carré, Domitille Collardey, Lisa Hanawalt, Jean-Christophe Menu, Jim Rugg, Eleanor Davis ; tout devant : Max de Radiguès, Zak Sally et le dos d’Anders Nilsen).

Break Something - Dave Aesthetic Apparatus visit

Ci-dessus : pour être sur que tout soit bien compris du côté des auteurs en ce qui concerne les spécificités techniques inhérentes à l’impression en sérigraphie, Dan, l’un des types aux commandes d’Aesthetic Apparatus, est passé rendre visite à tout ce petit monde. Leçon de sérigraphie pour tout le monde !
(un tout petit morceau de Marc Bell, Sandrine Martin, Zak Sally, Tom Kaczynski, Jean-Christophe Menu, Anders Nilsen, Pierre Ferrero, Jim Rugg, Eugène Riousse, Lilli Carré, et notre ami Dan).

Break Something - Jim et Eugene

Certains ont sauté à pieds joints dans l’idée ; ci-dessus, Jim Rugg (US) et Eugène Riousse (France), qui devaient composer avec les notions de savant fou et de licorne !

Break Something - Kevin Huizena and Sandrine Martin

Ci-dessus : Kevin Huizenga (enfin, son dos…) (US) et Sandrine Martin (France), sont tombés respectivement sur Dieu et Le Diable ! Le hasard a surpris tout le monde à ce moment-là du tirage au sort…

Break Something : Pierre Ferrero and Lisa Hanawalt

Ci-dessus : Pierre Ferrero (France) et Lisa Hanawalt (US), bossant sur une association PDG et… poulet.

Break Something - Domitille Collardey, Geneviève Castrée, JC Menu, David Libens.

Ci-dessus : quelques échanges de points de vues et d’idées entre Domitille Collardey (US), Geneviève Castrée (Canada), Jean-Christophe Menu (France) et David Libens (Belgium).

Break Something : John Porcellino page.

Ci-dessus : John Porcellino (US) était en tandem avec Benoit Preteseille (France). Voici l’un des crayonnés de John.

Break Something : Kevin Huizenga et Sandrine Martin sketches

Ci-dessus : Sandrine Martin et Kevin Huizenga et quelques avancées de leur travail commun.

Break Something : Anders Nilsen and Zak Sally - cover sketches

Ci-dessus : Anders Nilsen et Zak Sally ont bossé ensemble, également : sur la couverture (la première et la quatrième de couv), mais en en s’auto-ajoutant quelques contraintes supplémentaires, devant évidemment faire sens, bien entendu.

Et une fois que chacune et chacun se retrouve avec sa création à quatre mains (enfin, à deux mains…) terminée, que s’est-il passé ?

Aesthetic Apparatus - photo : http://collin-hughes.com/

…Et bien, le miracle de la vie a fait son boulot… Hum, ou peut-être tout simplement est-ce dû au formidable Dan (à gauche) d’Aesthetic Apparatus, qui a repris le flambeau en fin de semaine…
Nous l’avons déjà écrit, mais nous le répétons : ces types ont fait un sacré boulot, et ont été patients, précis, disponibles. Ce sont de super bonhommes. On vous encourage à aller fouiner sur leur site…

Aesthetic Apparatus logo stamp

Break Something : arrivée des impressions

Ci-dessus : le samedi après-midi, les impressions débarquent au Minneapolis College of Art and Design.
Est-ce à cause du sentiment de fin, d’une certaine tristesse ressentie par les